100 ans Belbases
Une page oubliée du colonialisme Belge en Afrique

Bases belges en Afrique de l'Est



La période coloniale belge s'est terminée avec l'indépendance du Burundi et du Rwanda le 1er juillet 1962, mais il reste encore un vestige de notre passé colonial: les Belbases en Tanzanie.

En 1919, lors de la négociation du Traité de Versailles, la Grande-Bretagne a pu s'emparer de presque toutes les colonies allemandes en Afrique de l'Est. Le Rwanda et le Burundi sont devenus des zones de mandat belge.

Mais la Belgique, qui avait également particip√© à l'effort de guerre en Afrique de l'Est, n'était pas satisfaite, protesta fortement. Elle reçu en 1921 des Britanniques un geste commercial en guise de consolation, les soi-disant Belbases (de "Belgian Bases"), des sites dans deux ports du Tanganyika: Kigoma sur le lac Tanganyika, et Dar es Salaam sur l'Indien Océan, avec un libre transit sur le du chemin de fer entre ces deux ports.

Cet accord a été signé il y a 100 ans, le 15 mars 1921.

La Belgique reçoit en bail la concession pour un Franc symbolique par an, où elle pourrait construire des quais et des entrepôts, d'abord à perpétuité, à partir de 1956 pour 99 ans.
Les marchandises à destination et en provenance des colonies belges en Afrique centrale pouvaient passer exempt d'impôt via le chemin de fer. Le gouvernement belge confia l'opération à une société privée, l'Agence Belge de l'Est Africain, devenue plus tard l'Agence Maritime Internationale (AMI).
En 1956, les Belbases ont été transférées au gouvernement colonial, qui a désormais financé l'infrastructure. Après l'indépendance du Congo, du Burundi et du Rwanda, les Belbases sont devenus la propriété conjointe des anciennes colonies.

La zone de transit a progressivement perdu son importance économique et, certainement après les émeutes de 1991 (Congo) et 1994 (Rwanda), le trafic en provenance de l'Afrique centrale s'est arrêté. Entre 1994 et 1995, l'AMI a entamé les discussions sur une "fin honorable" de l'accord de gestion, en 1996 la Tanzanie a repris les sites.

Même si elles ne sont pas utilisées depuis 25 ans, en théorie ces Belbases existent toujours, car les quatre pays (Tanzanie, Burundi, Congo et Rwanda) n'ont pas encore pu s'entendre sur une compensation pour la reprise des installations.



15 mars 1921

Le 15 mars 1921, les gouvernements belge et britannique signent une convention concernant "le libre passage des personnes, du courrier, des marchandises, des navires, des véhicules et des wagons en provenance ou à destination du Congo belge", y compris le protectorat du Ruanda - Urundi.

Texte de la convention

Guido Fallentheyn

Le dernier gestionnaire belge

De janvier 1992 à décembre 1995, Guido Fallentheyn a été le dernier gestionnaire belge des Belbases en Afrique de l'Est.

Contact